Maltraitances et violences faites aux enfants : Plus jamais ça dans nos cités

0
173

L’opinion publique a été informée à travers le Service de Police des Femmes et Mineurs (SPFM), le jeudi 12 janvier 2023, des cas de maltraitances, sur une fillette âgée de 8 ans,  dans un quartier de Ouagadougou, de la part d’un de ses proches. Ces genres de violences physiques sur les enfants sont à interdire et bannir de nos sociétés. 

Fort heureusement, l’infortunée a été conduite dans un centre de santé, d’où, elle a reçu des soins appropriés, et ensuite été confiée aux structures habilitées.

Pour le service de communication de la police municipale, l’auteur de ces sévices corporels, répondra de ses actes, devant les services compétents en la matière conformément aux dispositions de la Loi n°015-2014 /AN du 13 mai 2014 portant protection des enfants en conflit avec la loi ou en danger.

La police municipale de ce fait invite la population à signaler des cas similaires pour la protection des enfants en danger.

Pour l’opinion publique, ces genres de parents méritent une punition collective, pas de privation de liberté, mais une amende mensuelle à payer sur 10 ans et reversée dans le compte de la victime, qui s’en servira à l’âge de la majorité.

Kevin Sawadogo

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.