50 femmes enlevées à Arbinda: l’UE et Etats membres condamnent avec force ces attaques lâches et insidieuses

0
161

Ceci est une déclaration de la Délégation de l’Union européenne( L’UE),et les Chefs de Missions diplomatiques des États membres de l’UE au Burkina Faso, concernant le rapt d’une cinquantaine de femmes au Burkina Faso précisément dans la zone de Arbinda le jeudi 12 et vendredi 13 janvier 2023. Ils déplorent également et condamnent avec force les attaques lâches et insidieuses menées par les groupes armés terroristes contre des civils innocents.

« L’enlèvement d’une cinquantaine de femmes par des groupes armés terroristes, le 12 et 13 janvier près de Arbinda, dans la province du Soum, nous rappelle les souffrances auxquelles les populations de nombreuses régions du Burkina Faso sont régulièrement confrontées ces dernières années. Exposés aux violences terroristes qui les font vivre dans la peur, de nombreux citoyens, souvent des femmes, risquent leur vie quotidiennement dans des actes aussi basiques que la recherche de nourriture.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Missions des États Membres de l’UE représentés au Burkina Faso déplorent et condamnent avec force les attaques lâches et insidieuses menées par les groupes armés terroristes contre des civils innocents, qui font de nombreux morts et créent un climat général de peur et de terreur.

L’UE et ses États Membres renouvellent aux autorités burkinabè leur soutien indéfectible dans la lutte contre le terrorisme et la crise humanitaire, ainsi que l’assurance de leur engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè. Nous restons pleinement engagés à contribuer à la réponse aux nombreux défis auxquels fait face le Burkina Faso, y compris les causes socio-économiques de la situation actuelle, dans laquelle l’accès humanitaire reste extrêmement important. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.