Méningite au Burkina: le pays a enregistré 145 cas suspects de malades et 6 décès au mois de janvier 2023(médecins)

0
419

Ce jeudi 2 février 2023 , une rencontre d’échange sur la méningite a lieu, entre acteurs de la santé avec les journalistes, dans la salle du paludisme dans l’enceinte de la  Trypano, à Ouagadougou. Des médecins, comme les docteurs Lingane Drissa et SIDIBÉ Annick ont éclairé les hommes et femmes de médias sur quelques détails. Au mois de janvier 2023, le Burkina Faso a enregistré 145 cas suspects malades et 6 décès, ont souligné les conférenciers du jour.

Les médecins conférenciers du jour

Pour les conférenciers tels, les Docteurs Lingane Drissa et  Sidibé Annick,
Le Burkina Faso est un pays où la méningite ravage le plus en Afrique. D’où beaucoup de combats doivent être ménés pour venir à bout de cette maladie. Selon  ces derniers, en ce qui concerne les attentes vis-à-vis des hommes et femmes de médias, « c’est adapter les activités de communication sur la préparation et de riposte au conteste sécuritaire local. C’est aider les autorités sanitaires et administratives dans la prévention et la lutte contre la méningite, cest aussi contribuer à la mise en place d’un système de santé résilient au contexte sécuritaire local, diffuser, échanger la bonne information sur la prévention de la méningite à travers les médias.
Aussi, c’est contribuer à sensibiliser les populations sur les mesures préventives et les dispositions à prendre en cas de suspicion de méningite, a indiqué les intervenants.

Selon les acteurs de la santé, la méningite est  une inflammation des méninges.
Trois principaux germes, sont la cause de cette maladie, à savoir le Méningocoque, l’Hémophilus Influenz A et B et le Preumocoque.
-Le Méningocoque est beaucoup  préoccupant, « car pouvant causer de grosses épidémies A. C. X y et W », avec la
localisation des germes dans la gorge avec transmission sénenn », ont souligné les conférenciers.  Beaucoup d’interventions ont été menées pour faire face aux épidémies de méningite. Comme bilan de ces actions, il ya eu MenAfriVac en 2010, la  campagne de vaccination de rattrapage des enfants de 6 ans en novembre 2016, l’Introduction du MenAfriVac dans le PEV de routine en mars 2017.

Photo de famille

Pour l’instant on compte 145 cas suspects malades et 6 décès pour le mois de janvier 2023, ont souligné les conférenciers.

Hamza J. Baptiste

Faso Amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.