Burkina: Les femmes échangent sur la relance du portail www.competences-feminines.net

0
477

Ouagadougou le 4 avril 2023

Le Directeur de cabinet monsieur Soumaïla SAKO, représentant de  madame la ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du genre, et de la famille, ce 04 avril 2023, à Ouagadougou a ouvert l’atelier d’échange sur le compendium des compétences féminines du Burkina Faso, à travers le portail

www.competences-feminines.net.  C’était en présence du Directeur Résident du  National democratic intitute(NDI),  monsieur Kevin ADOMAYAKPOR, avec l’appui technique de madame la Directrice générale de la promotion de la femme et du  genre, madame Marie Madeleine OUEDRAOGO/TOUGOURI. Au cours des échanges, les participants(es) vont évaluer l’état de mise en œuvre et le fonctionnement de la plateforme ; formuler des recommandations pour améliorer le compendium des compétences féminines pour sa durabilité et sa viabilité ; proposer une stratégie de vulgarisation des compétences féminines au Burkina Faso auprès des acteurs et actrices. 

Le présidium

« C’est un grand plaisir pour moi de présider ce matin la présente cérémonie qui marque l’ouverture officielle de l’atelier d’échange sur le compendium des compétences féminines du Burkina Faso.
Je voudrais à l’entame de mon propos souhaiter la bienvenue à vous toutes et à tous qui, par votre présence, témoignez de l’intérêt que vous accordez à la promotion de la femme burkinabè », a prononcé le Directeur de cabinet.

Les participantes

Après l’initiative du compendium des compétences féminines  lancée en 2017,  par les autorités en charge du ministère de la promotion de la femme, son  fonctionnement, son opérationnalisation et exploitation ont  connu des difficultés majeures qui ont persisté jusqu’à de nos jours , malgré l’appui de l’UNICEF pour leur résolution ». Malgré que l’initiative  de la plate -forme et son lancement ont suscité beaucoup d’espoir auprès de la gente féminine, cependant  ce compendium demeure aujourd’hui peu connu, peu vulgarisé et peu exploité des utilisateurs(ices).

Les organisatrices

Un énorme constat se pose, celui de la faible représentativité des femmes du Burkina Faso aux sphères décisitionnelles. « Ce qui ne s’est guère améliorée ».

Pire elles dont sous representées, surtout dans la gouvernance inclusive, dans les postes nominatifs et dans les instances de décision.

Les chiffres parlent d’eux mêmes, comme en témoignent les statistiques pour ce qui concerne le pouvoir législatif :
à l’Assemblée Nationale mise en place après les élections législatives de 2020, il y’avait 16 femmes sur 127 députés soit un taux de 12,59% ;
à l’Assemblée Législative de la Transition(ALT) actuelle, il y a 11 femmes sur 71, soit un taux de15, 49%.

le Direteur de cabinet, monsieur SAKO Soumaïla

Pour monsieur le représentant de la  ministre en charge du genre,  « l’objectif visé par ce portail www.competences-feminines.net est de disposer d’une plateforme web, avec une base de données automatisée, à même de constituer un compendium des compétences féminines du Burkina Faso dans tous les secteurs et domaines d’activités », a t’il  indiqué.

« Ce compendium, vitrine par excellence des femmes entreprenantes et battantes, vise à accompagner les décideurs et les acteurs du développement dans l’identification de femmes selon leurs compétences et expertises pour les besoins de responsabilisation aussi bien au niveau national qu’international ».

« Il devrait donc permettre de mettre davantage en lumière les compétences féminines, de favoriser une visibilité plus accrue des femmes dans les actions de développement et d’améliorer leur représentativité dans les instances de décision », selon monsieur SAKO, Directeur de cabinet.

C’est dans l’optique de rechercher des solutions idoines aux difficultés qui ont ralenti l’évolution de la plateforme et proposer des solutions en vue de sa relance, que le NDI dans le cadre de son programme. Renforcer la participation politique des femmes pour faire progresser les pratiques démocratiques inclusives, apporter son appui au Ministère en charge du Genre pour la tenue du présent atelier de réflexion.

« Je nourris l’espoir qu’au terme de vos travaux, des orientations claires permettront de disposer d’une plateforme web, avec une base de données informatisée, à même de constituer un compendium des femmes burkinabè dans l’administration publique, le secteur privé, les organisations de la société civile et les organisations nationales et internationales ». « Aussi, je vous invite à une analyse sans complaisance des forces et faiblesses de la plateforme actuelle et à formuler des recommandations pour son amélioration cela, dans l’intérêt des femmes et partant de tous les acteurs au développement de notre pays », a exhorté monsieur SAKO.

Avant de clore ses  propos, il a adressé au nom de madame la ministre, ses sincères remerciements au NDI et au NED pour leurs appuis technique et financier qui ont favorisé la tenue du présent atelier, et leur  engagement pour la valorisation des compétences féminines.

Notons que cet atelier de réflexion a eté possible, grâce au soutien financier du NDI, et le soutien du National endowment for democracy( NED).

la valorisation des compétences de la femme au Burkina Faso, a eté lancée gràce au soutien financier du Fonds Commun Genre, de concert avec le Ministère en charge du Genre, qui a mis en place en 2017, le portail www.competences-feminines.net.

Irène Soulama

FasoAmazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.