Coopération Burkina Faso- Venezuela : Les deux pays créent une Commission mixte de coopération

0
333

13 mai 2023

Sur invitation du Gouvernement vénézuelien, le Premier ministre burkinabè, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, a effectué, du 9 au 15 mai 2023, une visite d’amitié et de travail à Caracas, au Venezuela. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération qui lient le Burkina Faso à la République Bolivarienne du Venezuela, conformément au Mémorandum d’entente relatif à l’établissement d’un mécanisme de Consultation entre le Burkina Faso et la République Bolivarienne du Venezuela, signé à New York, le 22 janvier 2010.

Au cours de son séjour, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla a été reçu par les plus hautes autorités vénézueliennes, notamment au palais présidentiel, par le président, Nicolas Maduro. Il a également échangé avec de nombreux ministres, sur les possibilités de coopération entre nos deux pays, dans divers domaines, pour le bien-être des populations.

Les échanges entre le chef du Gouvernement burkinabè et les autorités vénézueliennes ont porté sur la situation interne de chacun des deux pays et sur des questions bilatérales, régionales et internationales.

Dans le cadre du dialogue politique, le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, a regretté les sanctions prises à l’encontre du Venezuela. Il a appelé la communauté internationale à les lever, car elles entravent le développement socio-économique de ce pays. Les premiers responsables vénézueliens ont quant à eux, félicité le pays des hommes intègres, pour les efforts considérables qu’il ne cesse de consentir pour assurer la paix et la securité, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et de la mise en œuvre de politiques pour le bien-être du peuple burkinabè.

En ce qui concerne les mécanismes de consultations bilatérales, les deux pays ont convenu de redynamiser la coopération, notamment dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation, de la sécurité des citoyens, des mines, du pétrole, de la culture, du transport aérien, de la communication et de l’information, des questions électorales, des droits de l’homme, et de tous les secteurs d’intérêt majeur partagé.

Dans le domaine de la coopération parlementaire, les deux parties ont souligné l’importance de renforcer les liens dans le cadre de la diplomatie parlementaire, réaffirmant la volonté d’aller de l’avant dans la formation du Groupe d’Amitié Parlementaire entre les deux organes législatifs nationaux, en tant que véritable manifestation de l’amitié et de la coopération entre les peuples.

Sur les relations économiques, le Burkina Faso et le Venezuela ont convenu de la nécessité d’accroître les échanges économiques et d’explorer les opportunités commerciales offertes par les marchés respectifs, en particulier dans les domaines de l’énergie, des mines et de l’agriculture. Et comme perspectives, ils ont exprimé leur volonté d’avancer dans l’identification de projets de coopération dans les domaines de la santé, du pétrole et des mines, l’échange de bonnes pratiques dans l’agriculture et l’élevage, le développement de la formation universitaire et technique, l’augmentation des échanges culturels, ainsi que la signature du projet d’accord sur les Services Aériens, dans le but de promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays.

La situation au Sahel a également occupé une bonne place dans les échanges avec les autorités vénézueliennes. En effet, les deux pays ont exprimé leur profonde préoccupation quant à la situation et à la sécurité au Sahel, en particulier le terrorisme, l’extrémisme violent, le trafic de drogue et le crime organisé, la pauvreté et les menaces à la paix et à la stabilité. Ils ont appelé à contribuer à la paix dans cette sous-région et au-delà. Sur les questions relatives aux droits de l’homme, les deux Parties ont exprimé leur volonté de travailler ensemble pour les promouvoir et les défendre. Ils ont appelé les autres États à agir selon les principes stricts de non-sélectivité, d’impartialité et de non-politisation, conformément au respect de la non-intervention dans les affaires intérieures des États, ce qui sera propice à la paix et à la sécurité internationales.

Le Venezuela et le Burkina Faso ont convenu aussi de travailler au soutien réciproque de leurs candidatures respectives dans les instances multilatérales.

La Partie burkinabè a invité la partie vénézuélienne, à effectuer une visite d’amitié et de travail, courant 2023, à Ouagadougou, au Burkina Faso, en vue de la tenue de la première Commission mixte de Coopération entre les deux Etats. Pour ce faire, des instructions ont été données aux experts des deux délégations présentes, afin de réfléchir sur les modalités d’organisation de cette importante rencontre.

Les deux Parties ont en outre convenu d’échanger par voie diplomatique pour fixer la date. Elle sera précédée d’une réunion préparatoire des experts, pour finaliser les projets d’accords de coopération retenus.

En marge des différentes rencontres, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla et sa délégation, ont échangé avec les étudiants vivant dans ce pays. Ils sont au nombre de neuf (09), tous inscrits en 1ère année de medecine et boursiers du Gouvernement vénézuelien. Malgré leurs moyens limités, ils ont remis au Premier ministre, une enveloppe contenant 100 dollars, représentant leur contribution financière à l’effort de guerre menée par notre pays contre les terroristes

DCRP/ Primature

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.