Réconciliation nationale: La ministre Nandy SOMÉ/ DIALLO chez le Chef de Canton...

Réconciliation nationale: La ministre Nandy SOMÉ/ DIALLO chez le Chef de Canton de Bobo Dioulasso

0
282
pour tracer une feuille de route en vue d’une réconciliation nationale réussie, le département en charge de la Réconciliation nationale développe davantage des initiatives pour un processus de réconciliation plus inclusif et accepté de tous.

Bobo Dioulasso est la toute première d’une série de visite  de madame la ministre initiée avec les chefs coutumiers et religieux du pays dans le cadre du processus de la réconciliation nationale, et Bobo, marque le top de départ.

Le chef de canton et ses courtisans

A l’entame des échanges, la ministre a fait une brève présentation de la situation sécuritaire et les efforts consentis par le gouvernement de la transition depuis sa mise en place pour éradiquer l’hydre terroriste. Elle a expliqué qu’à travers cette rencontre elle souhaite aussi s’entretenir avec les jeunes et les femmes sur la problématique de la réconciliation nationale.

La ministre en charge de la réconciliation nationale, de la cohésion sociale, du genre, Nandy Somé Diallo.

Au cours des échanges, a,  par ailleurs indiqué, que depuis longtemps, les chefs ont toujours été des ambassadeurs de la cohésion sociale et des règlements des conflits dans nos sociétés. Elle a salué à sa juste valeur les rôles et l’importance des chefs coutumiers au sein des communautés. Sollicité  en  plus un accompagnement de l’ensemble des chefs coutumiers pour une autonomisation des personnes déplacées internes (PDI).

La mise en place un cadre de rencontre formel entre les chefs coutumiers et les communautés pour échanger sur des problématiques sociétales qui fragilisent la cohésion sociale et le vivre-ensemble, pour elle, revêt d’ une importance, qu’elle souhaite voir la concrétisation,  a t-elle indiqué.

Au nom de sa majesté, le porte-parole du chef de Bobo a d’abord remercié la ministre pour sa démarche. Il a ensuite reconnu la gravité de la situation sécuritaire dans le pays et l’ampleur de la mission qui lui est confiée.

Sa Majesté Sidiki Sanou, le chef de canton des Bobo Mandaré, 

Néanmoins,  il  promet soutenir le gouvernement à mener à reuissir cette lutte.  « Leur implication est d’autant plus nécessaire » a-t-il ajouté, en ce sens que cette lutte n’est pas que militaire.

Pour terminer, le porte-parole du chef a indiqué que c’est en conjuguant ensemble les efforts que les objectifs fixés seront atteints.

La présente rencontre a pris fin par des remerciements et bénédictions de sa Majesté pour un retour de la paix au Burkina Faso et des souhaits d’excellente mission à la ministre.

DCRP du ministère en charge du genre avec Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.