Marie Laurence Hema: une Amazone de l’amélioration du statut de la femme

0
756

Dans le cadre de sa combativité en matière de l’amélioration du statut de la femme burkinabé, le média en ligne FasoAmazone(FA).net, de passage à Banfora, dans la région des Cascades, a rencontré le 22 août 2023, madame HEMA Lotio Jeanine Marie Laurence née TRAORE, couramment appelée Laurence. Madame Laurence vient d’être lauréate de la « Vitrine Femme d’expérience », dont la cérémonie de remise des dinstinctions, est prévue se dérouler les 19, 20, 21, 22 octobre prochain à Ouagadougou. Découvrons le parcours de cette Amazone.

FAPrésentez-vous svp à nos chèr(es)s  lecteur(ices)s
Laurence: Bonjour, je suis Madame HEMA Lotio Jeanine Marie Laurence née TRAORE, Championne nationale de la nutrition pour la région des Cascades et Présidente de l’Association Munyu des Femmes.

FAPrésentez- nous votre association svp ?
LaurenceL’Association Munyu des Femmes (AMF) est une organisation féminine. Sa mission est de contribuer à l’amélioration du statut de la femme en vue du bien-être de la mère et de l’enfant. À sa création, l’association Munyu étendait sa zone d’intervention sur quatre (4) provinces : la Comoé, la Léraba, le Kénédougou et le Houet. Depuis 2015, Munyu a une reconnaissance officielle nationale et ambitionne dès lors d’étendre ses activités sur toute l’étendue du territoire national. Munyu signifie en langue dioula patience, tolérance et don de soi.

FA: Dans quel domaine intervenez-vous ?
Laurence: L’association Munyu des Femmes travaille sur cinq (5) axes :
Axe Social : Education des filles déscolarisées ou non scolarisées à travers un centre de formation professionnelle, Alphabétisation, promotion des droits de la femme et de l’enfant, Gestion d’une mutuelle de santé ;
Axe Communication : Sensibilisation, Information, Education à travers une radio communautaire, une troupe théâtrale, une télévision communautaire et un bulletin d’information ;
Axe Développement Economique : Gestion d’un restaurant et d’une unité de transformation agroalimentaire pour la promotion de mets et produis locaux, appui aux activités génératrices de revenu pour les femmes, accès des femmes à la terre et aux équipements agricoles, action de promotion de l’agroécologie pour une utilisation responsable de la terre et des ressources naturelles ;
Axe Environnement : Accès à l’eau potable et à l’eau de production, aux ouvrages d’assainissement et d’hygiène, réalisation d’activités de protection de l’environnement et en faveur d’une justice climatique ;
Axe Institutionnel : Renforcement du lien entre la structure mère et ses membres, Gestion des membres, des partenaires et des ressources financières, humaines et matérielles.

FADepuis quand existez-vous ?
Laurence: L’association Munyu des Femmes (AMF)a été créée en 1992.

FA: Vous venez d’être lauréate de la 1ère édition de Vitrine Femme d’exception prévue se tenir 19, 20, 21, 22 octobre à Ouagadougou, qu’est-ce qui vous a valu cette distinction ?
FA: Racontez-nous comment les choses se sont déroulées?
Laurence: Des gens sont venus me voir. Ils ont posé des questions sur Munyu : qu’est-ce qui a motivé la création de Munyu ? Que faisons-nous ? Avec qui ? J’ai donné toutes ces explications. Ils ont pris des photos. J’étais loin d’imaginer que cet entretien pouvait m’amener à une distinction.

FA: Quelles sont les impressions qui vous animent à présent ?
Laurence: Je suis heureuse d’avoir été identifiée. Mais c’est une autre charge pour moi. Comment faire pour que la jeunesse prenne au sérieux et qu’elle poursuive les actions que nous avons commencées. C’est une bonne chose de recevoir un prix. Cela peut servir de document pour motiver la jeunesse et lui permettre de poursuivre les actions que nous avons commencées.

FAÀ qui vous dédiez-vous ce prix ?
Je dédie ce prix :
Laurence:  A l’ensemble du bureau exécutif de Munyu. S’il n’y avait une franche collaboration entre les membres du bureau, nous n’en serions pas là ;
– A mon époux M. Augustin HEMA, pour son soutien moral et ses conseils ;
– A la secrétaire exécutive de l’association Munyu. Elle travaillait dans une institution bancaire. Elle avait une belle carrière en perspective quand je lui ai demandé de quitter son poste pour venir à Munyu soutenir les activités des vieilles personnes que nous sommes. Elle l’a fait sans hésiter.

FA: Quel est votre palmarès en matière des différents prix que vous avez reçus ?
– 2004 : Etoile d’or de la Tolérance mention spéciale
– Juin 2014 : Médaille d’honneur de l’Association SOS Sang Burkina Faso
– Mars 2015 : Premier prix du concours international « Héroïne grandeur nature » pour la promotion de la sécurité alimentaire, organisé par Oxfam Québec
– Août 2021 : Championne Régionale / Allaitement maternel
-Décembre 2022 : Championne de la nutrition de la Région des Cascades
Commandeur de l’Ordre du mérite burkinabé.

FA: Quelles sont les difficultés que vous rencontez
Laurence: Au départ, nous étions entre personnes de même génération, nous parlions le même langage. Dans la perspective de garantir une relève, nous avons jugé bon de trouver quelques jeunes dans le bureau exécutif de Munyu. Mais je remarque que certains se donnent alors que d’autres ne prennent pas le travail au sérieux. Heureusement, Munyu dispose d’un secrétariat exécutif qui appuie énormément l’association. Le secrétariat exécutif est composé d’une équipe avec à sa tête la Secrétaire exécutive.

FA: Quel est ce qui vous tient à cœur ?
Laurence: Ce qui me tient à cœur, c’est de demander aux jeunes de s’impliquer davantage et de faire des propositions concrètes sur ce qu’ils veulent que l’on fasse. Qu’ils disent comment ils veulent que les choses soient organisées.

Je souhaite que les gens qui travaillent à Munyu prennent les choses en main. Mon souhait est que l’œuvre que nous avons commencée se poursuive après nous.

L’avènement de notre télévision régionale Munyu TV me réconforte beaucoup. C’est autour de cet outil que nous allons fédérer nos actions. Les émissions interactives de la radio sont intéressantes mais cela doit appeler à une action. Traduire en actes les idées qui y sont développées pour répondre aux défis du moment. Nous devons clôturer et assainir l’environnement de la radio, assurer la sécurité des gens qui y travaillent. Tout cela nous préoccupe. Nous demandons aux animateurs et aux auditeurs de développer des idées pour accompagner la vie de la radio et maintenant la vie de Munyu TV.

Votre mot de fin?
Laurence: J’encourage tous ceux qui se battent au quotidien pour faire avancer les activités en donnant des idées. Je dis merci à tout ce monde connu ou pas. Que les gens continuent de soutenir Munyu dans ses actions. Qu’ils aient cette patience, cette tolérance et qu’ils se donnent réellement pour la cause. Ce sont des éléments qu’on doit répéter chaque fois pour garder le moral. Puisque Munyu signifie Patience, tolérance, don de soi.

Aucune réussite n’est possible sans le don de soi. Merci à tous ceux qui se battent pour la réussite de l’Association Munyu des Femmes.

Entretien réalisé par Karen Ouédraogo

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.