Mario ATTIDOKPO: Un Baobab de l’art vivant au Togo

1
714
Mario ATTIDOKPO, recevant son trophée de reconnaissance du FITHA, des mains de la Directrice des services socio-culturels de la Mairie de Treichville le 18 novembre 2023 a Abidjan.

Mario ATTIDOKPO, artiste oratoire et du récit, Enseignant de Didactique d’Arts Vivants et d’Animation et milieu Professionnel à l’INJS, à la FLLA et à l’INSE de l’Université de Lomé au Togo, nous entretient sur ce récit,  l’art oratoire, son origine, ses perspectives et surtout son palmarès qui édifie. Aussi sa contribution au Festival International du Théàtre d’Abidjan(FITHA) 2023.

Présentez-vous s’ilvous plaît à nos cher(es) lecteurs  et lectrices ?

Je suis Mario ATTIDOKPO et à l’état civil Koffi Mawoutor ATTIDOKPO. Enseignant de Didactique, d’Arts Vivants et d’Animation et milieu Professionnel à l’INJS, à la FLLA et à l’INSE de l’Université de Lomé.
Je suis Artiste comédien, Conteur, Chanteur, Compositeur, Maître de danses et Chorégraphe, Dramaturge, Metteur en scène. Directeur de l’Ensemble Culturel les Griots Noirs du Togo et du Festival International de Conte du Togo FESCONTE. Concepteur & Initiateur de la Journée Mondiale de la Calebasse JMCA. Je suis aussi Coordinateur Afrique Commission Formation du Réseau des Auteurs et Conteurs pour la Tradition Orale RACTO.

Je suis également Coordinateur Zone Afrique de l’Ouest Francophone et Lusophone de African Tales et Premier Vice-président de la Fédération Togolaise des Cinéastes FETOCI.

Présentez votre association ou compagnie, depuis quand évoluez vs ?

L’Ensemble Culturel les Griots Noirs du Togo est un abreuvoir artisticoculturel de formations, de créations, de diffusions et de promotion en matière d’arts vivants, en cinéma et en arts plastiques.

Quel est votre domaine d’intervention du genre ?

Notre option dans l’Ensemble Culturel les Griots Noirs du Togo est de toucher tous les genres et toutes les problématiques qui nous touchent directement ou indirectement.

Pourquoi un tel engagement ?

Nous avions décidé en 1998 de créer l’Ensemble Culturel les Griots Noirs du Togo pour combler un vide artisticoculturel qui existait à l’époque.

Quels sont les titres du spectacle que vous avez présentés ce soir au FITHA?

« Ils était une fois le conte ».
Il s’agit d’un spectacle de contes écrit et dit par : Mario ATTIDOKPO. En fait, au commencement était le Conte. Et le Conte a engendré les autres arts.
Il était une fois le Conte est donc un spectacle de contes qui situe l’origine de cet art oratoire et du récit.

Quel est le contenu de votre prestation de cette soirée ? Décrivez-le nous, s’il vous plaît !

Comme je venais de le dire, le spectacle « Il était une fois le Conte » est un spectacle de contes qui reprécise l’origine de cet art oratoire et du récit. Quand, où, comment et pourquoi le Conte a vu le jour?, voilà des questions pointues auxquelles ce spectacle apporte des réponses pédagogiques et didactiques.

Quel est le message que vous voulez  véhiculer?

Surtout un massage de savoir et de sagesse. Car, nous devons avoir la sagesse de savoir qu’il est très importantissime et capitalissime de savoir.
Avoir la sagesse de savoir que nos aïeux nous ont légué une richesse culturelle, cultuelle et usuelle qu’est le Conte et que nous devons connaître son origine afin de le sauver, le sauvegarder, de le pérenniser et de le promouvoir.

À qui ce message est-il adressé ?

Le contenu de notre spectacle est adressé à toutes et à tous. Mais surtout à toutes celles et tous ceux qui ont cette sagesse de savoir qu’ils doivent savoir.

Pour vous que vous inspire le FITHA ?

Le FITHA est un événement qui donne une deuxième chance au théâtre ivoirien de renaître de ses centres. Il permet aux avertis du théâtre et d’autres connexes d’échanger, de partager et de rêver autour d’un art-carrefour. Il permet au public de vivre et de vivre des contenus kyrielles de spectacles qui nous plongent davantage à l’école de la vie. Car, le théâtre, c’est la reprise de la vie.

Quelle appréciation faites vous de cette 11ème édition du FITHA?

Cette 11ème édition du FITHA a tenu toutes ses promesses et nous offre des opportunités immenses pour les FITHA à venir.

C’est votre première fois d’être ici au FITHA ?

Ma deuxième fois et je crois qu’à chaque édition, il y a des innovations.

Quel appelle avez vous à lancer ?

Le FITHA doit être davantage soutenu financièrement, matériellement et pour plus de visibilité nationale et internationale.

Votre dernier mot s’il vous plaît !

Merci à Reine Directrice Madame Delphine YOBOUE pour la confiance, la franchise dans nos échanges et rendez-vous au FITHA 2024 avec beaucoup d’innovations que nous préparons ensemble avec elle Directrice.

Merci aussi au média FasoAmazone.net pour cette opporrunité offerte.

Images photos HJB

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.