Agenda Femmes-Paix et Sécurité: WANEP outille 200 femmes

1
349

Le Reséau ouest africain pour l’édification de la paix(WANEP) Burkina Faso, dans le cadre de son « Projet d’appui au renforcement des capacités et du rôle des femmes et des jeunes filles dans le processus de transition et de consolidation de la paix » organise ce 21 novembre 2023 simultanément à Koudougou et à Ouahigouya, une formation de 200 femmes dont 100 jeunes filles sur l’Agenda Femmes-Paix et Sécurité(la resolution 1325 et connexes), la résolution 2250, la médiation politique et communautaire.

Depuis 2015 le Burkina Faso fait face à une multitude d’attaques terroristes avec son lot de corollaire négatif sur le plan économique, sociale, et humaine. En effet, on assiste à un déplacement massif des populations des zones instables vers les zones plus stables.

A la date du 31 mars 2023, le Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR),  a estimé le nombre de Personnes Déplacées Internes (PDI) à 2 062 534 personnes
principalement composé de femmes (52,72%) et d’enfants (50%).

Si au début, les conséquences de cette crise sécuritaire sur les femmes étaient à peine visibles, force est de constater que ces dernières années elles sont les premières victimes et parfois même
des cibles privilégiées. En outre, elles sont exposées à toutes formes de violences : physiques, psychologiques, économiques, sexuelles. Il est indéniable que les femmes endurent beaucoup de souffrances et gèrent les conséquences néfastes de cette instabilité sécuritaire dans l’ombre.
Cependant, elles restent en marge des sphères de décisions pour la consolidation de la paix et de la sécurité. Pourtant, la promotion de la participation des femmes à la médiation est devenue un impératif pour une paix durable.

C’est fort de ce constat que le Réseau National d’Édification de la Paix (WANEP-BF) en collaboration avec le PNUD, UNFPA, UNCDF avec l’appui financier du Fond pour la consolidation de la paix a initié un projet intitulé « projet d’appui au renforcement des capacités et du rôle des femmes et des jeunes filles dans le processus de transition et de consolidation de la paix ». Ce projet vise à renforcer la participation des femmes et des filles au processus de transition et de consolidation de la paix dans les régions du Centre-Est, CentreOuest, Nord et les Hauts-Bassins.

L’activité de renforcement de capacités des femmes et des jeunes filles sur les résolutions 1325 et connexes, la résolution 2250 et leur participation dans les sphères politiques et processus électoraux rentre dans le cadre dudit projet. Elle vise à faire avancer significativement la mise en œuvre de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité au Burkina-Faso à travers le renforcement des
compétences des leaders féminines des organisations à base communautaire.

Pascal K.

Fasoamazone.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.