Koudougou : WANEP capacite 100 femmes et jeunes filles sur la 1325 et connexes

1
355
La séance

Dans le cadre de son «Projet d’appui au renforcement des capacités et du rôle des femmes et des jeunes filles dans le processus de transition et de consolidation de la paix » le Réseau National d’Édification de la Paix au Burkina Faso (WANEP-BF), a initié à Koudougou, les 21 au 23 novembre 2023, un atelier de renforcement des capacités de 100 femmes dont 50 filles sur l’Agenda Femmes-Paix et Sécurité (la résolution 1325 et connexes), la résolution 2250, la médiation politique et communautaire dans le processus de transition et de consolidation de la paix »

Pendant la séance de formation

L’insécurité ou la crise sécuritaire a plus d’impact sur les femmes et jeunes filles. Lorsqu’il s’agit des questions de résolution des conflits, l’on ne sent pas suffisamment l’engagement et la présence des femmes, d’où un plan de réinvestissement au sein de leur communauté respective sur la mise en œuvre de l’Agenda Femmes Paix et Sécurité s’impose.

La séance de formation

La 1325 est une résolution qui a été adoptée le 31 octobre 2000 par le Conseil des Nations unies, elle a été créée sur la base d’un constat qui a été fait sur les conséquences de l’insécurité où la crise sécuritaire a plus d’impact sur les femmes et jeunes filles.

La formation

La présence et l’implication des femmes et des jeunes filles, s’impose avec acuité dans ce contexte d’insécurité, d’attaques terroristes et son corolaire de  personnes déplacées internes.

Des jeunes filles et femmes en séances de formation

La résolution vient inviter les différents pays à impliquer davantage les femmes à la consolidation de la paix à travers leur participation; leur formation et également aussi leur protection et leur intégration sociale.

La coordonnatrice du WANEP-BF, madame Alice Combary/Soulama

« C’est un atelier qui a pour objectif de pouvoir renforcer la participation des femmes et des jeunes filles dans les instances de prise de décision et de consolidation de la paix », a indiqué la Coordonnatrice du Réseau Ouest africain pour l’Édification de la Paix au Burkina (WANEP B-F), madame Alice COMBARY née SOULAMA.

Les participantes

« Il s’agit pour nous de réorganiser nos besoins spécifiques au renforcement des capacités des femmes et jeunes filles sur la 1325 et la 2250 du Conseil des Nations unies », a t-elle expliqué. Pour elle, « c’est également une occasion d’investir à l’appropriation de contenus de ces différentes résolutions du Conseil des Nations unies et aussi susciter l’adhésion et l’engagement des femmes quant à leur rôle dans la consolidation de la paix et de processus de transition en cours actuellement, a indiqué madame la coordonnatrice du WANEP-BF.

Le groupe des participantes

Au niveau des participantes, beaucoup d’intérêts et d’attention sont attendus quant à l’appropriation du contenu, surtout des différentes résolutions.

Mme Sangaré Djènèba, formatrice

Au cours de l’atelier, des modules sur le contenu de la 1325 et surtout la 2250, qui fait cas de participation des jeunes et également la médiation communautaire, seront suffisamment abordés et terminés par la sensibilisation.

La formatrice Djènèba Sangaré en pleine séance
La formatrice Rosalie Ouoba

La formation de ces jeunes filles et femmes, leur contribution dans le processus de la transition et de consolidation de la paix, est de voir comment elles peuvent contribuer efficacement à la paix au niveau de leur communauté respective.

La séance de formation

La situation actuelle implique l’engagement de tous les citoyens et toutes les citoyennes.

La formatrice madame Adèle Z. Ouedraogo
Adèle Z. /Ouédraogo, formatrice

De ce pas, la coordonnatrice encourage l’ensemble des bénéficiaires de ce projet, notamment les 400 organisations pour ne pas dire les 800 qui vont bénéficier du renforcement des capacités, d’implémenter davantage la paix au sein de leur communauté.

Participante

Notons que les régions du Centre-Est, Centre-Ouest, Nord et les Hauts-Bassins, sont concernées par ledit projet.

Séance de partage de connaissances avec madame Céline Ouédraogo
Madame Céline Ouédraogo, formatrice des jeunes

En rappel, ce projet initié par le WANEP-BF a été possible grâce à la collaboration du PNUD, UNFPA, UNCDF avec l’appui financier du Fond pour la consolidation de la paix.

Photo de famille de l’ensemble des participantes de Koudougou.
L’image de l’implication des femmes et jeunes filles dans le processus de paix dans la communauté.

Karen Ouédraogo

Images photos HJB

Fasoamazone.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.