Burkina: La nativité de « Jésus » célébrée à la CCB Saint Ambroise de Bargho de Ouagadougou(images)

0
461
Le prêtre célebrant de la messe de la nuit de la nativité du Seigneur, Abbé Morimda, Romaric Romain Ouedraogo

Les fidèles chrétiens catholiques de la Communauté  Chrétienne de Base(CCB), de Bargho, quartier situé à la sortie Est de  Ouagadougou, route de Fada, ont célébré le mystère de la nativité du Seigneur  Jésus Christ, « le Sauveur du monde », dans la ferveur de la prière. Cette  célébration s’est faite au cour de la nuit du samedi 24 décembre 2023,  dans l’enceinte de leur CCB. Le prêtre célébrant était L’Abbé Morimda Romaric Romain OUEDRAOGO.

Les fidèles chrétiens catholiques du quartier de Bargho

Bargho, un quartier de la capitale du Burkina Faso,  au sortir Est de la ville, sur l’axe Ouagadougou- Fada, ou Tenkodogo, la nationale 04, menant vers les pays frontaliers du Niger, du Togo, et du Benin.

La crèche de l’enfant Jésus
Les  jeunes fidèles chrétien(ne)s

C’est dans ce quartier que les fidèles catholiques, se retrouvent dans leur  CCB « Saint Ambroise », pour implorer et rendre grâce à Dieu, le Créateur.

La « Bonne nouvelle » tirée de st Luc 2, 1-14

L’ évangile de cette nuit de la nativité, est tiré de Saint Luc 2, 1- 14. « , c’est sur cet évangile qu’a porté une grande part de l’homélie de L’Abbé Morimda Romaric Romain OUEDRAOGO.

L’homélie
La célébration de l’eucharistie

Rappelons que cette célébration de la nativité du Seigneur par la CCB, ce 24 décembre 2023,  est la toute première dans l’enceinte de leur église, en chantier.

Les fidèles de Bargho, en pleine prière
Le groupe de la liturgie
L’autel de la célébration
La liturgie
Pendant la célébration
Les informations par le Sécretaire général de la Communauté chrétienne de base(CCB), monsieur Ernest Sawadogo
Des ferventes prières pour la paix et la sécurité au Faso
Le groupe de la chorale
Les enfants de choeur, appélés » les Samuel », ou les servants de messe
Mme Da Gonta Henriette Alida, a une pensée pieuse envers les enfants déplacés internes, privés de leur famille et domicile
Mme Claudine  Ouedraogo, professeur de Français  au lycée Wend Lamita de Ouagadougou, au service de la liturgie de la CCB

Madame Claudine Ouedraogo,  espère qu’avec la venue du Messie, le sauveur Jésus,  la paix reviendra au Faso.

Karen Ouedraogo

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.