Burkina: « Ce que Ivette a commencé ne va et ne doit pas mourir » Pauline Traoré

0
134
Mme Pauline Traoré, en compagnie de ses camarades de lutte, Les Honorables députés, Achille Tapsoba, et Yaya Zoungrana

La camarade Pauline TRAORE, membre du bureau exécutif national du Congrès pour la Démocratie et le Progrès( CDP), a bien voulu nous accordé un entretien, ce 6 février 2024, juste après l’inhumation de l’Amazone Ivette BELEM, au cimetière municipal de Gounghin, à Ouagadougou. Après avoir connu la défunte Ivette et la prendre comme une petite sœur en dehors même du parti, nous avions cheminé ensemble tout au long. Elle était toujours avec moi, où on travaillait en tandem, toujours ensemble. Elle était conseillère municipale dans l’arrondissement où j’y étais.  j’étais la première conseillère municipale adjointe au Maire de Baskuy.

Nous étions toutes des militantes dans le même parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP). C’est une femme qui a toujours été fidèle aux idéaux du parti, depuis la naissance de ce parti.  Elle a commencé avec L’ODMP, et quand le CDP est né, elle a continué, elle a cheminé tout au long avec le CDP, et elle y est restée jusqu’à ce que le destin décide autrement ce 2 février 2024, jour de son rappel à Dieu.

Vraiment, c’est avec un sentiment de douleur qui nous anime, quand nous avons eu vent de son rappel à Dieu, la triste nouvelle de son décès. Nous allons capitaliser tous ses acquis, pousser certaines personnes à prendre pour model ce qu’elle a laissé derrière. Tout le monde dans notre groupe, connait les actions de BELEM Yvette. Les pionnières sont là, pour témoigner. C’est à nous les devancières de les diriger la jeune génération dans ce sens. » « Ce qu’elle a commencé ne va pas mourir », sera poursuivi à sa juste valeur. « Cela servira de témoignages et de relève par les jeunes filles du CDP ».

Elle était élue conseillère municipale de son arrondissement.

Etre élue conseillère municipale, c’est du social que l’on fait, le faite de donner le meilleur de soi même dans son secteur est un engagement qui compte beaucoup. C’est que les gens reconnaissent en toi des actions concrètes et correctes abattues. Ivette Belem, a toujours été une femme qui a toujours été loyale, fidèle, d’où tout le mérite pour elle d’être élue conseillère municipale. Cela veut dire qu’elle a donné le meilleur d’elle même dans son secteur au niveau social. « Si un parti n’a pas de militant fidèle le parti est voué à l’échec. Donc dame Ivette l’a prouvé de par son militantisme. Que son âme repose en paix, et que le Seigneur l’accueille à bras ouvert dans son paradis terrestre, que la terre libre du Burkina Faso lui soit légère. Pauline Traoré.

Koudolba

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.