Burkina: Les blessés de guerre plaident pour l’instauration d’une journée d’hommage

0
136
Les blessés dans les opérations de combats

Instauration d’une journée d’hommage au Burkina Faso, c’est la plaidoirie des blessés dans les opérations de combats au front, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme adressée au président de la transition, Chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré, dans l’après midi du 14 mars 2024, à Ouagadougou.

Cette plaidoirie intervient à la clôture de la conférence sur l’amélioration de la prise en charge des blessés en opération, présidée par le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE.

Pendant 72 heures, les 500 participants à la conférence, dont 300 blessés en opération ont mené la réflexion sur l’amélioration de la prise en charge des blessés et leur réinsertion socio- professionnelle.

Durant la rencontre, Ils ont passé en revue les différents textes en matière de lutte contre le terrorisme et ceux relatifs au traitement réservé aux blessés.

A l’issue des travaux, les participants ont recommandé: la création d’un service pluridisciplinaire pour la gestion des blessés en opération dans chaque entité;

la création d’une structure autonome pour la prise en charge médicale en urgence des blessés et leur évacuation hors du pays;

la mise en place d’un programme spécial de réinsertion professionnelle au profit des Volontaires pour la Défense de la Patrie blessés lors des opérations et des mobilisés, a aussi été proposée;

l’institution de dispositifs et stratégies de prises en charge psychologique, sociale et spirituelle dans chaque entité des Forces de défense et de sécurité.

Les blessés en opération ont également souhaité:

l’instauration d’une journée pour leur rendre hommage;  la réactivation de la commission de réformes des Forces armées nationales et sa mise en place dans les autres entités; l’adoption de textes spécifiques sur les blessés en opération.

Ce sont entre autres les plaidoiries des blessés en opération, adressées au Chef de l’Etat.

En guise de réponse, le Chef de l’Etat les a assuré que des actions sont déjà en cours pour améliorer leurs conditions. Notamment:

le renforcement et l’amélioration du plateau technique du centre médical des armées;

la prise en charge gratuite et rapide des blessés dans tous les centres hospitaliers régionaux du pays dont la pratique est déjà opérationnelle.

Doloman

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.