Ministère en charge de la femme du Burkina : La première édition du concours de salubrité a débuté ce 11 juillet 2019

0
212

Concours de salubrité, c’est parti pour trois semaines au ministère de la femme et de la solidarité nationale. Le top de départ de ce concours qui vise à sensibiliser le personnel sur l’hygiène et la protection de l’environnement a été donné hier, jeudi 11 juillet 2019 par la ministre en charge du département, Marie Laurence Ilboudo. 33 structures de ce département ministériel prennent part à cette compétition.

La ministre en charge de la femme, Marie Helene Laurence Ilboudo / Marshal donne l’exemple

Par un coup de pelle, la ministre en charge de la femme et de la solidarité nationale a donné le top de départ du concours de salubrité. Hygiène des locaux, pratiques hygiéniques du personnel, état de salubrité de l’environnement externe, initiatives en matière d’assainissement. C’est autour de ces critères que les agents des différents départements du ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, vont compétir à la faveur de la première édition du concours de salubrité.

Le lancement de l’initiative intervenu ce jour a été l’occasion pour la ministre Laurence Ilboudo / Marchal de donner l’exemple, en retroussant les manches pour à racler les herbes, ramasser les ordures entassées, planter des arbres dans les locaux de l’immeuble Baonghin.

La Ministre de la femme de la solidarité nationale de la famille et de l’action humanitaire Marie Hélène Laurence llboudo / Marshall

Pour elle, l’objectif du concours est de créer une saine émulation entre les agents en matière de l’hygiène et de l’assainissement du cadre de travail. Les agents ont été invités à s’investir pour la réussite de l’opération. « Nous voulons des cadres assez propices, assez adéquats pour travailler au gouvernement. Mais il est important que nous aussi, nous puissions jouer notre part de responsabilité », a fait savoir Laurence Marshal.

Les participants à cette compétition seront évalués sur quatre critères. Un trophée et des prix seront décernés aux structures méritantes, foi du président du comité de salubrité, Adam Registre Zougmoré.

Adam  Régis Zougmoré, Président  du comité de salubrité. 

« C’est l’hygiène des locaux, les pratiques hygièniques du personnel, c’est-à-dire ne plus jeter les papiers au hasard. Il y’a l’état de salubrité de l’environnement externe, les initiatives des structures en matière d’assainissement », a-t-il expliqué.

Ce concours est prévu pour durer trois semaines. Les organisateurs comptent l’étendre à d’autres structures du ministère sur l’étendue du territoire nationale dans les années à venir.
Anaëlle K.

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.