Burkina : plus de 1 400 OOO personnes déplacées internes

0
378

Le Ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire (MFSNFAH), a animé une conférence de presse le lundi 13 septembre 2021 à Ouagadougou. Au cours des échanges avec les hommes de media, Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL a fait le point de la situation humanitaire nationale et le registre social unique.

Le nombre des personnes déplacées internes au Burkina Faso ne fait que gonfler de jour en jour à cause de la situation sécuritaire que connait le pays. Une situation que le gouvernement burkinabè tente à trouver des solutions en vue de protéger des personnes vulnérables.

Ce lundi 13 septembre, Hélène Marie Laurence ILBOUDO a fait le point sur les statistiques des personnes déplacées internes.

Il ressort de ce point qu’à la date du 31 aout 2021, le Burkina enregistre 1 423 378 Personnes déplacées internes (PDI) réparties dans les 13 régions du pays. 20 829 sinistrés provenant de 22 communes sont répartis sur 10 régions du pays.

Outre les dégâts matériels importants constatés, on déplore de ces catastrophes naturelles 87 blessés dont 12 graves et 09 morts. Ces populations vulnérables ont bénéficié d’une assistance alimentaire de 38 000 tonnes.

Le MFSNFAH a en outre réalisé trois forages dans les régions à forts défis sécuritaires, 63 158 kits d’articles ménages essentiels ont été mis à la disposition des PDI, 680 kits d’hygiène et de dignité, 542 kits de protection anti-COVID-19, 78 708 PDI et populations vulnérables ont bénéficié de cash transfert d’un montant de 2 813 811 000 F CFA.

Les prenneurs d’images‹

En réponse à la question des PDI qui ont des problèmes pour se faire recenser, Madame Hélène ILBOUDO a fait savoir qu’il y a des PDI qui se cachent des agents recenseurs.

Dans ce cas, selon Mme ILBOUDO le MFSNFAH n’y peut rien. Il faut noter que certains PDI ont affirmé qu’il y a des agents distributeurs de vivre qui demandent le sexe ou de l’argent en échange des vivres.

A la réponse à cette question, la ministre dit fait confiance à ses agents et ne peut en aucun cas dénoncer un agent pour des faits qui ne sont pas avérés.

Les prenneurs de son et d’images.

Par ailleurs elle dit qu’une procédure judiciaire est en cours pour vérifier la véracité des faits car dit-elle il y a des personnes qui se font des PDI pour semer du désordre.

Au cours de cette conférence de presse, il a été question également des enfants qui sont en conflit avec la loi et des enfants et des jeunes en situation de rue. Mme le ministre a affirmé que les internats éducatifs de son Ministères a accueillis 64 enfants en conflit avec la loi au cours de l’année 2020-2021.

Relativement des enfants et des jeunes en situation de rue, Mme ILBOUDO dit que son département mène des actions de prévention, de sensibilisation dans le domaine de la protection qui vise à porter assistance aux enfants en détresse.

Mme Hélène ILBOUDO invite les populations à dénoncer des cas de violence basée sur le genre en appelant au 80 00 12 87.

Jeanne Z. LAYA

Fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.