Attaques d’Inata : le bilan passe à 32 morts dont 28 soldats et 4 civils(gouvernement)

0
61

L’attaque terroriste perpétrée dimanche 14 novembre  au petit matin,  par des groupes armés non identifiés contre le détachement de gendarmerie d’Inata est l’une des attaques les plus meurtrières subies par les forces de défense et de sécurité burkinabè depuis le début des attaques dans le pays. Le dernier bilan provisoire passe à 32 morts dont 28 soldats et 4 civils.

Hier déjà à chaud, le ministre de la sécurité, Maxime  L. Koné annonçait un bilan provisoire de vingt personnes tuées dont dix-neuf gendarmes et un civil. Moins de 24h après, un autre bilan provisoire fait état de 28 soldats tombés et 04 civils tués.

Cependant 05 soldats ont rejoint la troupe portant à 27 gendarmes retrouvées.
Et pendant que des opérations de ratissage se mènent sur le terrain et recherches afin de retrouver d’éventuels survivants, au même moment, un peu plus tôt dans la matinée de ce lundi, c’est le détachement de Kelbo qui a été pris pour cible par des individus armés.

Selon un communiqué du ministère en charge de la communication, la résistance des soldats et VDP a permis de repousser les assaillants.

Un deuil national de 72h allant du mardi 16 novembre à 00h00 au jeudi 18 novembre à 24h00.

Dans ces circonstances douloureuses, le gouvernement a décrété un deuil national de 72h allant du mardi 16 novembre à 00h00 au jeudi 18 novembre à 24h00 en mémoires aux victimes.

En rappel, vendredi dernier, 07  policiers avaient perdu la vie lors d’une attaque dans la même région.

Mami O.

Faso Amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.