Journée mondiale des droits des consommateurs: Au Burkina, on assiste à la hausse du prix des produits de grande consommation et l’instauration de taxes tous azimuts(Président de la LCB)

0
392

Le monde entier célèbre chaque 15 mars, la Journée mondiale des droits des consommateurs, à l’occasion, la Ligue des consommeurs du Burkina(LCB), a organisé une conférence de presse ce mercredi 15 mars 2023 à Ouagadougou. Pour cette 40eme année de commémoration le thème de la journée porte sur : « autonomiser les consommateurs par une transition vers des énergies propres». Cette conférence de presse répond à un exercice d’informer et de sensibiliser les consommateurs sur leurs droits et leurs devoirs; rappeler aux promoteurs des biens et services leur responsabilité quant à la mise sur le marché de produits sûrs; interpeller les Gouvernants sur leur obligation de protection du consommateur.

En ce moment précis, les préoccupations majeures du consommateur au Burkina Faso sont nombreuses et constituent pour nous des défis à relever.  À dit le président  de la Ligue des consommateurs du Burkina(LCB), Dasmané TRAORÉ. 
Dasmané Traoré, président  de la Ligue des consommateurs du Burkina(LCB),

Pour lui, la position de la LCB est assez claire sur bien des sujets. Il s’agit:
des conséquences de l’insécurité pour le Consommateur; de la prolifération dans nos marchés de nombreux produits impropres à la consommation tels que les huiles alimentaires ne répondant pas à la réglementation et aux normes sanitaires, le lait périmé, les eaux dites minérales de qualité douteuse, les boissons en cannette périmées, les boissons dites énergisantes, les vinaigres de contrefaçon, le pain de mauvaise qualité avec un poids ne répondant pas aux normes;  de la hausse continuelle et généralisée du prix des produits de grande consommation, surtout avec l’instauration de taxes tous azimuts sous le couvert d’effort de guerre;
⁃ du non-respect des prix de vente au consommateur des bouteilles de gaz butane et son utilisation par les maraichers, les taxis motos, les orpailleursde la mauvaise qualité de services des opérateurs de téléphonie, matérialisée par la dégradation continuelle de la qualité des communications téléphoniques et de la communication internet, les messages publicitaires intempestifs des opérateurs de téléphonies, etc.; des récurrentes pannes et plaintes sur les factures aux niveaux de la SONABEL et de l’ONEA auxquels se greffent les multiples conséquences; du prix élevé, de la qualité douteuse et de la tromperie du consommateur dans le domaine de la publicité et des matériaux de construction (fer, carreaux, IPN, peintures, töles, etc.) qui inondent le marché butkinabè par des circuits frauduleux et dont les conséquences se perçoivent dans l’écroulement de nombreux édifices Bâtiments de l’iniversité Norbert Zongo, aéroport de Donsin, écoles primaires,.);

Pour lui, on assiste à des décisions gouvernementales inopérantes pour juguler la vie chère;
d’un silence coupable du Gouvernement face à une augmentation unilatérale et injuste du prix des produits pharmaceutiques par le syndicat des pharmaciens;
du mutisme du Gouvernement face aux équipements de contrefaçon dans le domaine de l’énergie solaire (accumulateurs, lampes, plaques solaires
etc).

Les femmes et hommes de médias

Cependant face aux préoccupations majeures évoquées ci-dessus, la LCB a engagé plusieurs actions selon ke président. Cependant, la LCB réitère aux autorités les propositions suivantes en vue d’assainir l’environnement de la consommation et préserver une qualité de vie meilleure au profit des populations. Il s’agit de :
⁃ garantir le droit à la sécurité du Consommateur sur toute l’étendue du territoire;
⁃ prendre des mesures portant fixation des prix des produits de grande consommation pour une période donnée; renforcer la communication et poursuivre la sensibilisation du consommateur; renforcer le dispositif législatif et réglementaire en termes de sanctions;
⁃ renforcer les capacités opérationnelles des structures de veille et des services étatiques de contrôle et de répression;
⁃ poursuivre et accroitre des actions concertées et proactives entre les structures de veille et des services étatiques de contrôle et de répression;
⁃ relire le cahier des charges liant les opérateurs de téléphonie mobile à l’Etat Burkinabè; réduire le coût du carburant car en dépit de sa bonne foi le consommateur peine à s’en procurer;
⁃ sécuriser le territoire avant la saison agricole et le retour des déplacés internes, de même que de l’Administration publique dans les localités récupérées;
⁃ subventionner des équipements et des intrants et leur mise à disponibilité à temps aux agriculteurs et aux éleveurs;
⁃ identifier et sanctionner les spéculateurs des intrants agricoles ainsi que de céréales à travers des opérations de contrôles d’envergure;
⁃ appliquer strictement des textes portant interdiction de l’exportation des céréales et de la farine de céréale;
⁃ mettre à la disposition des consommateurs de céréales à coût subventionné à travers un approvisionnement véritable des magasins de la SONAGESS;
⁃ lutter véritablement contre les spéculateurs de gaz et relire impérativement le cahier des charges entre la SONABHY et les distributeurs;
⁃ interdire de la vente du gaz subventionné et son utilisation dans les circuits
⁃ parallèles;
⁃ centraliser le dédouanement du fer à Ouaga inter et bobo route; marquer obligatoirement sur le fer son origine et le diamètre;
⁃ centraliser la procédure d’analyse des produits en un seul lieu afin de minimiser le coût des analyses pour entraîner une baisse du prix des produits de grande consommation;
⁃ assainir le milieu des huileries et ne fournir la graine coton qu’aux unités disposant effectivement d’une autorisation de mise à la consommation.
⁃ A l’endroit des Consommateurs, la LCB, invite à :
⁃ rester vigilant vis-à-vis des biens et services qui leur sont proposés;
⁃ adopter une culture de dénonciation et d’abstention de consommation de tout service ou produit impropre à la consommation;  s’engager davantage autour de la LCB pour faire prévaloir leurs droits et surtout à parvenir à la réalisation de ses objectifs.

Selon le président TRAORÉ à travers ces actions mentionnées plus haut, il apparait très clairement que plusieurs efforts ont été consentis par la Ligue des Consommateurs du Burkina au bénéfice des populations, malgré l’environnement et les conditions pas toujours favorables. Cependant, la LCB reste convaincue du travail immense à poursuivre, tant les questions de consommation sont à la fois nombreuses, transversales et évolutives. « C’est pourquoi, nous vous invitons à rester tous mobiliser et déterminer pour la défense de nos intérêts », a indiqué le président, a t’il souhaité.

Hamza J. Baptiste

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.