Ouagadougou : La Crèche de l’université Joseph Ki Zerbo: Bientôt un ouf de soulagement pour les étudiantes allaitantes

0
98

Bientôt sortira des terres de l’Université Joseph Ki Zerbo (UZKZ) de Ouagadougou un bâtiment flambant neuf abritant une Crèche. Une épine de moins pour les étudiantes mères.FasoAmazone a effectué un tour pour constater de l’évolution des travaux ce vendredi 22 mars 2024.

Concilier études et s’occuper d’un bébé n’est pas une tâche aisée, surtout pas dans nos universités publiques qui exigent l’assiduité et même la ponctualité pour espérer un bon cursus universitaire.

Et si les premières autorités de ce temple du savoir ont eu cette lumineuse idée qu’est d’ériger une crèche au profit des étudiantes mères cela est bien pensé et est à saluer et encourager à sa juste valeur. D’où la pose de la première pierre est intervenue le 26 avril 2023, au sein de l’UJKZ-O, en présence des 1ères autorités.

Une crèche, ce lieu de garde semble de nos jours être devenu incontournable pour les travailleuses, au regard du rôle qu’elle occupe pour l’éveil et l’éducation des nourrissons.

Le premier avantage d’une crèche c’est la sécurité qu’elle offre au bébé et à sa génitrice, aussi si les locaux obéissent aux normes édictées en la matière, avec un personnel qualifié.

Elle pourra servir d’un environnement où les enfants peuvent interagir entre eux, acquérir des compétences sociales importantes, telles que la coopération, le partage, la communication, etc.

À quoi va ressembler cette crèche? Voici la future crèche en image

Avec la crèche l’enfant ne découvrira pas la vie en collectivité brutalement à un âge trop tardif.
La crèche peut également contribuer au développement cognitif de l’enfant à travers la manipulation de petits objets, chose qui participe à son éveil. Les infrastructures d’une crèche permettent à l’enfant d’être en contact avec d’autres adultes, que ses parents.

Avec la crèche l’enfant bénéficie d’un rythme avec des horaires plus régulières et structurés c’est à dire qu’il aura des heures pour manger, dormir, jouer et participer à des activités éducatives.

Tous ces avantages sus-cités, s’ils sont réunis garantiront une sécurité optimale et rigoureuse pour les touts petits et permettront à leurs mamans d’avoir un esprit posé pour suivre les cours.

Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt. La plus part des crèches s’ouvrent de 7h30mn à 18h30mn, alors qu’on sait que souvent à l’université il ya des jours où les cours vont de 7h à 21h. ce décalage d’heure va obligatoirement amener certaines étudiantes à faire recours à des baby-sitter (garde bébé, nounous) pour assurer la continuité de la garde de leur nourrissons.L'équipe technique de l'ouvrage

Autre inquiétude et pas les moindres c’est la qualité de l’infrastructure, les commodités qui vont avec la propriété et surtout l’hygiène des aliments qu’on donne aux enfants d’autant plus qu’il y a des critiques formulées aux prestataires des restaurants universitaire (RU) dans une administration où le manque de la ressource humaine qualifiée est décrié et des universités publiques qui souffrent du manque de personnel (surtout corps enseignant).

Cette crèche fera-t-elle l’exception ?,  dans une université publique où les étudiantes ont du mal pour assurer leur pitance quotidienne et aussi du mal à faire face à leurs charges d’études cette crèche aura un coût raisonnable et accessible à toutes les étudiantes ? dans le cas contraire ne sera-t-elle pas fréquentable que celles qui ont des foyers modeste?Les techniciens à l'oeuvre

À lire aussi

https://www.fasoamazone.net/2023/04/26/ujkz-une-creche-pour-accueillir-les-enfants-des-etudiantes-meres/

Toutes ces interrogations soulevées trouveront leurs réponses les mois à venir. Mais en attendant tout le mal qu’on puisse souhaiter aux premiers responsables de l’université est que cette crèche puisse voir le jour, afin de minimiser la présence des assistantes maternelles au sein du Campus et aussi amoindrir les cris et les pleurs des enfants à côté des amphis- théâtres qui dérangent et déconcentrent les étudiants.

Pascal K.

Fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.