Coopération Germano-burkinabé: Angela Merkel s’est prêtée aux questions des étudiants burkinabè

0
263

La chancelière allemande Angela Merkel a clos ce jeudi matin à Ouagadougou, sa visite et de travail au Burkina par un entretien accordé aux étudiants de Ouagadougou Joseph Ky Zerbo.  Pendant une quarantaine de minutes, Angela Merkel s’est prêtée aux questions des étudiants qui ont porté essentiellement sur des questions d’actualité et de développement. A l’issue de son entretien avec les étudiants, Angela Merkel a pris la destination Gao au Mali où elle doit rencontrer les soldats allemands

Les étudiants étaient trop inspirés

Echange directe ce matin entre la chancelière allemande et les étudiants de Ouagadougou à l’Université Joseph Ki-Zerbo. En 45 mn d’entretien, Angela Merkel a répondu aux questions des étudiants portés entre autre sur la situation en Libye, la persistance du terrorisme  dans le sahel notamment au Burkina et les moyens pour endiguer le phénomène, les investissements allemands au profit du développement du Burkina et dans le domaine éducatif., la condition de la femme, etc.

La chancelière d’Allemagne a signé le livre d’or

Aucun sujet n’a été occulté au cours de cet échange entre étudiants et la chancelière allemande Angela Merkel. Sur la question du rôle et de la place des femmes dans le métier, Angela Merkel a invité les hommes à un changement de mentalité. Elle encourage en outres les décideurs à passer de la parole aux actes. La Chancelière a soutenu que l’Afrique occupe une place importante dans la coopération allemande. L’Allemagne doit donc miser sur le développement dans les domaines économiques et éducatifs.

Pour elle, les entreprises allemandes doivent investir en Afrique en complémentarité avec les autres puissances comme la France. Sur le plan éducatif, Angela Merkel a expliqué les possibilités de coopération entre les universités allemandes et burkinabè.

La question libyenne et la participation de l’Allemagne à la déstabilisation du pays ont également été abordées par les étudiants. Là, la Chancelière a estimé qu’il faut trouver une solution. Pour elle, les pays ont besoin de s’équiper pour mieux faire face à la persistance du terrorisme.

La signature du livre dor  a été le dernier acte de la Chancelière allemande à L’Université de Ouagadougou.
Mami O.

www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.