Grève du SYNTSHA: Et cette fois-ci, c’est sans le service minimum

0
89

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), est en grève sans service minimum à compter de ce mardi 21 mai jusqu’au 25 mai 2019. En conférence de presse ce lundi 20 mai 2019, le syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) visiblement remonté contre le gouvernement. Et pour cause, aucune négociation n’aurait eu lieu entre le SYNTSHA et le gouvernement. Conséquence, le syndicat a observé une grève les 17 et 18 avril 2019. Et reconduit a nouveau une nouvelle grève de 120 heures
Par ce geste, le SYNTSHA réclame de meilleures conditions de travail.

Le gouvernement dit avoir fait des efforts.

Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général du SYNTSHA.Sur les doléances posées par le syndicat, le gouvernement de son côté propose quelques solutions. Concernant la question des carrières, le gouvernement propose que le reclassement se fasse dans le cadre des statuts qui sont en cours de finalisation sur la question de la mise en œuvre de la fonction publique hospitalière.

Le gouvernement affirme que les textes nécessaires à son opérationnalisation ont été adoptés. En ce qui concerne la question des équipements des formations sanitaires, le gouvernement assure avoir déjà investi 25 milliards afin de doter les formations sanitaires en matériels médicaux techniques.

A propos, des libertés syndicales et démocratiques, le gouvernement tient à rassurer les partenaires sociaux qu’il respecte les droits reconnus aux citoyens par les différents textes en vigueurs..

Sur la question du service minimum
Pour le SYNTSHA, il revien au gouvernement d’organiser le service minimum. Pissyamba Ouédraogo, le secrétaire général du SYNTSHA a affirmé que c’est au gouvernement de l’organiser et de prendre les dispositions pour le faire et non au syndicat de s’en occuper. « S’il y a des conséquences de cette lutte, le gouvernement doit assumer l’entière responsabilité.

Nous pensons que le SYNTSHA a suffisamment expliqué que ses luttes visent à faire prendre en compte les intérêts des populations dans le secteur de la santé. »

Anaëlle K.

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.