SANTE SEXUELLE ET DE LA REPRODUCTION: La campagne de sensibilisation « le silence tue » lancée

0
186
Le 26 février dernier à Ouagadougou dans la salle de conférence de l’hôtel silmandé, Planneed parenthood global et ses partenaires, l’ABBEF, l’AJC/PD, APAC, l’AFJ BF, le RAJS BF, SOS JD et L’URCB/SD ont animé une conférence  de presse qui avait pour objectif de procéder au lancement de la campagne de communication  « le silence tue ».

Cette campagne qui va durer selon le représentant des partenaires, Boureihima Ouédraogo, directeur exécutif de l’association burkinabè pour le bien-être familial (ABBF) a pour but d’avoir plus d’actions en faveur de la sante de la reproduction des adolescents et des jeunes (SRAJ). L’enquête démographique et de la sante (EDS2010) révèle que le Burkina Faso compte près de 4,3 millions d’adolescents âgés de 10 à 19 ans, soit 23,9% de la population totale du pays et 11% de la fécondité totale. Et selon toujours l’EDS 2010 les jeunes filles de 15 à 19 ans contribuent pour 11% de la fécondité totale sur  l’ensemble des  adolescents non mariés et sexuellement active âgés de 15 à 10 ans, plus de la moitié 54,5% n’utilisent pas de méthodes contraceptives. Pour cela, la directrice de la santé de la famille, Dr Ramatou Sawadogo en lançant cette campagne a noté que la SSR est une problématique qui concerne tout le monde. Pour ce faire, elle a interpellé tout un chacun à conjuguer les efforts afin que les jeunes et les adolescents soient mieux imprégner sur ces questions. Tout en souhaitant une bonne campagne de sensibilisation aux organisateurs, Mme Sawadogo a invité toute la population à participer massivement. Le représentant des partenaires a aussi souligné que durant cette campagne qui va de mars 2017 à mars 2018, plusieurs activités comme des diffusions de messages de sensibilisation et d’interpellation dans les salles de cinéma, sur les télévisions et dans les radios, la réalisation d’émission radiophonique et la publication des messages de sensibilisation sur panneaux géant.

Par: Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE