Jubilé d’or du CAMES : Le président du Faso à été élevé à la Dignité de Grand-Croix.

0
235
Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a été élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des Palmes Académiques dans l’OIPA/CAMES, en présence des présidents Tchadien, Togolais, Sénégalais, et Guinéen.

Ce Vendredi 1er juin 2018, le Conseil africain et malgache pour l’enseignement secondaire (CAMES) a clôt son jubilé d’or en décorant le Président du faso. Par ailleurs, il s’est également agi, à l’occasion, de la lecture du Rapport du conseil des ministres de ladite institution, de la lecture des recommandations pertinentes du Colloque adoptées par le Conseil et de la remise de Prix des Olympiades CAMES.

Faso Roch Marc Christian Kaboré a été élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des Palmes Académiques dans l’OIPA/CAMES
Faso Roch Marc Christian Kaboré a été élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des Palmes Académiques dans l’OIPA/CAMES

Pour le secrétaire général du CAMES, Pr Bertrand Mbatchi les activités ont eu fruit des efforts consentis par les acteurs, et les Chefs d’Etats présents ont procédé à la signature du rapport.

Aussi, la première édition des olympiades du CAMES qui a vu la participation finale de 27 jeunes étudiants des pays tels le Burkina Faso, la Cote d’ivoire, le Bénin, le Togo, le Congo, l’Egypte, le Cameroun et le Sénégal, a eu lieu. Les premiers se sont vus récompensés avec la somme de 1. 000 000 de francs CFA chacun, les deuxièmes avec 650 000 francs et les troisièmes ont remporté 325 000 francs CFA. A entendre Pr. Mbatchi, le thème a porté sur l’environnement et les présidents des jurys ont fait le classement par ordre de mérite des idées de projets de chaque catégorie (Histoire, science de gestion, science de la santé, biodiversité-changement climatique, biologie appliquée ; droit, économie, géographie).

Photo de famille
Photo de famille

Il a également rappelé que la phase nationale a été organisée et réalisée à partir d’une plateforme numérique. « Avec l’appui de l’université Senghor d’Egypte, le concours a permis aux étudiants de s’exprimer, de s’exercer par rapport aux épreuves », a souligné le secrétaire général. A travers le cérémonial de remise de prix et d’hommage rendu aux différents secrétaires généraux du CAMES, le ministre burkinabè des enseignements supérieurs, Alkassoum Maïga, le Pr Mbatchi et le Pr Maurice Aurélien Sosso ont procédé à la coupure du gâteaux d’anniversaire, marquant ainsi la fin de la cérémonie.

Stevie Yameogo /www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.