Dépot illégal d’ordures, incendie, décapage : les facteurs qui pourront faire disparaitre la forêt de Bargho.

0
40

La forêt,  située dans le quartier Bargho couramment appelé Borgo, à la sortie Est de Ouagadougou, aura du mal si rien n’est fait, de fournir des services écosystémiques de haute qualité à la population de la commune de Saaba et environs. Elle souffre de l’action humaine : ramassage du sable, incendie coupures abusives de bois, jets d’ordures de tous genres..

Forêt dévastée

Les forêts apportent des services cruciaux pour la vie humaine sur terre, elles sont sources de nourriture; de médicaments; de l’industrie et du combustible.

Située dans la commune de Saaba non loin de la route nationale numéro quatre (4), axe Ouaga-Fada- Tenkodogo- Niger, Bénin- Togo,  la forêt de Borgo puisque c’est d’elle qu’il s’agit ne présente plus un bon visage elle subit la pression de l’activité humaine.

Plus rien ne survi à cet endroit

Comme toutes les forêts qui subissent des pressions anthrophiques avérées( exploitation forestière, extension urbaine incendie, agriculture) le dépôt incontrôlé des ordures ménagères, les incendies et surtout le ramassage du sable, décapage des sols, sont les actions qui portent atteinte à l’intégrité de la forêt de Borgo.

Ici l’action de l’Homme qii est entrain de  détruire  la forêt

Ces femmes qui ramassent le sable dont la plupart sont hélas des veuves, des vieilles désoeuvrées, mènent cette activité non pas par gaïté de cœur, mais pour survivre. Elles  mesurent le tord qu’elles infligent à cette forêt. « C’est par cette activité de ramassage de sable que nous arrivons à nourrir nos enfants et les envoyer à l’école », explique Alimata Ouédraogo, la quarantaine bien sonnée.

Il n’ya plus d’arbres à ces endroits

À lire aussi: 

https://www.fasoamazone.net/2024/04/29/ouagadougou-s-o-s-pour-ces-forets-classees-qui-meurent-a-petit-feu/

Autre cauchemar de cette forêt,  se sont les incendies à répétition qui ravagent complètement les arbres de cette réserve naturelle. Aux nombre de ces actions destructrices figure le dépôt illégal des ordures ménagères qui d’abord avec les eaux de pluies dégagent des odeurs malodorantes pour les cours qui avoisinent cette forêt. Ensuite ces déchets qui pour la plupart contiennent des sachets plastiques qui jonchent la surface de cette forêt et qui connait leur caractère d’imperméabilité empêchent l’eau de s’infiltrer au sol, limitant ainsi l’apparition des jeunes plants.

En attendant que les agents du ministère  de l’environnement ne fassent une descente dans cette forêt pour sauver ce qui peut encore l’être, le président de la délégation spéciale(PDS), de la commune rurale de Saaba doit mettre le pied sur l’accélérateur de la sensibilisation des populations pour freiner ces pratiques dommagéables sur la forêt de Borgo.

Forêt jadis verdâtreLe Burkina qui entend lutter contre les changements climatiques à travers une bonne protection et préservation des forêts et réserves naturelles, témoignant ces multiples reboisements et d’instauration d’une journée nationale de l’arbre doit redoubler de vigilance sur les forêts en souffrance et en voie de disparition en prenant des mesures vigoureuses. Car à l’allure où vont les choses les tendances de la déforestation risque de poursuivre sinon répartir à la hausse.

À lire aussi: 

https://www.fasoamazone.net/2021/09/13/decapage-des-etats-de-surfaces-des-sols-une-activite-qui-fait-vivre/

Pas de verdure, en lieu et place de la terre ferme

Il est aussi recommandé dans l’urgence de délimiter et borner cette forêt en souffrance.

Pascal K.

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.