Monsieur Souleymane Ouédraogo, juriste, handicapé visuel aux autorités

0
69

« La femme handicapée est doublement vulnérable. Nous commémorons chaque année la journée de la femme et les thèmes sont vraiment pittoresques. Mais nous sentons que ses thèmes ne sont pas toujours inclusifs de la condition spécifique de la femme handicapée. Parce que si on réglait la condition de la femme en oubliant l’aspect handicape que celle-ci porte, alors naturellement il y aura toujours des problèmes au niveau de la femme handicapée. Je pense qu’il faut toujours intégrer dans les préoccupations générales des femmes le problème spécifique de la femme handicapée lié à la reproduction, lié à la vie du couple, lié à sa vie avec ses enfants. »

LAISSER UN COMMENTAIRE